Les pièges à éviter lorsque l’on souscrit une assurance jeune conducteur

piège assurance jeune conducteur

Quand on est jeune conducteur, lors de la souscription à une assurance auto, l’assureur inflige toujours une surprime. Pouvant rendre les frais d’assurance exorbitants, pour réduire ces coûts, on a souvent tendance à s’induire à des erreurs. Voici donc les pièges qu’il faut absolument éviter lorsque vous êtes un jeune conducteur et que vous comptez souscrire à une assurance auto.

Négliger les exclusions de garantie sur la conduite accompagnée

Pour un jeune conducteur, pour réduire le coût de la prime, le recours à une conduite accompagnée reste l’une des meilleures alternatives. Toutefois, n’oubliez pas que cette formule d’assurance est assez contraignante, car si un sinistre se produit en l’absence de l’accompagnateur, l’assureur peut décliner toute responsabilité. À part cela, il est également important de noter qu’avec cette formule, si un accident se produit et que la faute revient au conducteur, le remboursement des dommages au-delà de la limite de la franchise est à la charge de ce dernier.

Ne pas connaitre ses besoins en matière d’assurance auto

Avant de souscrire à une assurance auto pour jeune conducteur, il convient d’abord de connaitre ses besoins. Si le jeune conducteur ne conduit le véhicule qu’occasionnellement, au lieu d’une formule d’assurance classique, il serait alors plus préférable d’opter pour l’assurance au km. Largement moins chère, si le quota annuel n’a pas été consommé, il pourrait être cumulé pour l’année suivante.

A lire :   Quel est le site le moins cher pour faire ses courses en ligne ? Une belle découverte pour économiser au quotidien !

Ne pas bien choisir le véhicule à assurer

Le choix du véhicule est également primordial lors du choix d’une assurance auto. Pour un jeune conducteur, il n’est pas vraiment conseillé d’assurer une voiture neuve ou qui est potentiellement plus valeureuse, car la prime d’assurance serait tout simplement exorbitante. De plus, pour prévenir tout risque, outre l’assurance au tiers, les garanties devraient également inclure le vol, le bris de glace et l’incendie. Or, comme vous devriez le savoir, son coût ne serait pas donné.

En dehors de la valeur du véhicule, la puissance de la voiture n’est certainement pas un point à négliger. En effet, cela peut considérablement impacter sur le prix de la prime. Même si la loi ne prévoit pas une limitation, pour payer une assurance moins chère, il est conseillé d’opter pour un véhicule dont le moteur fournit une puissance inférieure à 6 ou 7chevaux fiscaux.

Ne pas faire de comparatif d’assurance auto en ligne

Vous pouvez entendre dire que c’est Allianz, Direct Assurance ou Macif qui sont les compagnies d’assurances qui proposent la prime la plus intéressante pour les jeunes conducteurs. Mais il ne faut pas vous fier à cela. Effectivement, l’unique méthode pour trouver l’assurance auto la moins chère c’est le recours à un comparatif en ligne.

Photo of author
A propos de l'auteur, Léa
Geekette dans l'âme, je suis passionnée par le web, par l'actualité et tout ce qui me permet de passer le temps. Je n'hésite pas à partager mes trouvailles sur ce blog sans aucune prise de tête. Quand je donne mon avis, cela n'engage que moi !
Accueil » Vie pratique » Les pièges à éviter lorsque l’on souscrit une assurance jeune conducteur

Laisser un commentaire